Petit guide pour auteurs indés débutants

Vous venez de poser le point final à votre texte et vous vous demandez comment le publier ? Le vendre ? Le tout en étant indépendant et en vous auto-publiant ?
Voici un petit guide non-exhaustif des actions à entreprendre.

1) Faire corriger votre texte.

Même si vous êtes convaincu de maîtriser la langue française, sachez que personne n'est parfait. De plus, vous avez probablement eu le nez dans votre texte pendant une longue période, ce qui vous empêche d'avoir assez de recul sur celui-ci. Il est donc primordial de faire relire et corriger votre œuvre par quelqu'un d'autre.
Mais attention ! Je ne parle pas de simplement le faire lire par un ami ou un membre de votre famille. Il s'agit ici de trouver quelqu'un qui a de bonnes connaissances en grammaire et orthographe, et qui soit prêt à lire attentivement, avec un œil critique. Corriger un texte est une lourde tâche qui réclame qu'on s'y investisse. Même le style doit être sujet à critiques.
Si vous avez les moyens, bon nombre d'auteurs et de professionnels de l'édition proposent ce service contre euros. Si non, trouvez vous quelqu'un de confiance.

2) Obtenir un ISBN

Qu'est-ce qu'un n° ISBN ? C'est un numéro unique, fourni par l'AFNIL, qui permet d'identifier votre œuvre et aussi de générer le code barre associé. Il est facultatif (pour l'instant) pour un ebook mais obligatoire pour le format papier. Si vous comptez faire de la POD (Print On Demand - Impression à la demande) ou passer par un imprimeur, il vous en faudra un.
Voici le lien pour obtenir le formulaire (choisissez l'option n°2 : particulier) : Formulaire ISBN
En tant que particulier, vous avez droit à 10 ISBNs gratuits chaque année. Après, ou en tant que pro, il faudra payer pour en avoir.

3) Générer un code barre

Requis uniquement pour une version papier. Une fois que l'AFNIL vous aura répondu, vous aurez 2 codes bien distincts pour votre texte : l'ISBN et l'EAN (qui est une version raccourcie de l'ISBN). Il vous suffit ensuite d'aller sur un générateur de codes barre.
Voici celui que j'utilise : http://online-barcode-generator.net/
Choisissez l'option "EAN-13", collez votre code EAN en-dessous et cliquez sur "Create". Le site vous proposera plusieurs formats de téléchargement pour votre code barre : EPS, PNG, PDF et SVG.

4) La couverture.

Là encore, tout dépend de votre porte-monnaie. Si vous avez les moyens, passez par un pro (illustrateur pour du dessin et graphiste pour des photos/images).
Dans le cas contraire, plutôt que reprendre ce que d'autres ont déjà expliqué, je vous renvoie vers l'article de Tatiana, sur le blog de "C'est donc vrai", qui m'a beaucoup aidé.

5) La BnF

Toute œuvre publiée doit faire l'objet d'un dépôt légal auprès de la BnF (Bibliothèque nationale de France), même une version ebook.
Vous avez 2 actions possibles : soit remplir le formulaire et le renvoyer, soit passer par l'extranet. Je vous mets les liens ci-dessous. Toutes les infos sont disponibles sur les sites respectifs.

6) Publier

Ça y est ! Votre texte est propre, avec une jolie couverture, il est donc temps de le diffuser. Une nouvelle fois, plusieurs voies s'offrent à vous.

a) Vendre vos livres papier main-à-main

Dans ce cas, vous devrez prendre contact avec un imprimeur. Je vous conseille d'en choisir un petit, local et qui accepte de travailler sur des petites quantités. Ne vous leurrez pas, vous n'en vendrez pas des centaines par semaine avec cette méthode. Donc en imprimer 30 ou 50 lors du premier tirage est largement suffisant.
En fonction de la taille de votre œuvre, ça devrait vous coûter entre 5 à 8 euros l'exemplaire. Faites le calcul.
Par contre, n'hésitez pas à négocier avec des libraires du coin pour en exposer quelques uns, voire même dans les bureaux de tabac et autre commerces vendant des livres. Et bien sûr, inscrivez-vous à des salons littéraires près de chez vous et, pourquoi pas, organisez de dédicaces dans les bibliothèques municipales de votre coin.

b) Passer par un distributeur

Cette option n'est valable que pour ceux d'entre vous qui ont les bourses bien remplies. N'étant pas dans ce cas, je ne peux pas vraiment vous guider sur ce point. Désolé de vous lâcher, mais il vous faudra trouver les infos ailleurs. 😉


c) Utiliser des plateformes en ligne pour l'ebook et la PoD

Là on entre dans mon domaine ! Et encore une fois, deux choix s'offrent à vous.
Vous pouvez passer par un intermédiaire (ex: Lulu, Edilivre, BoD, Bookelis, etc) qui s'occupera de diffuser votre œuvre pour vous, mais attention, tous ne sont pas gratuits. Soit ils prendront leur commission au passage, soit il vous proposeront des services payants. À vous de voir ce que vous êtes prêt à payer pour éviter certaines démarches.
Vous pouvez également choisir d'utiliser directement les plateformes de vente, quitte à devoir tout configurer vous-même (ce qui n'est pas si compliqué au final). Les plus connues sont : Amazon KDP, Kobo, iBooks et Google Play. Il en existe bien sûr d'autres mais vous ferez peu de ventes face à ces quatre mastodontes.

7) Promouvoir

Ne pensez pas que votre travail s'arrête parce que votre livre en disponible. Je vous rappelle que vous êtes indépendant. Personne ne fera la pub à votre place.
Il n'y a pas de recette miracle pour un marketing réussi mais voici quelques pistes qui, pour moi, sont intéressantes.

a) Les réseaux sociaux

C'est selon moi le moyen n°1 pour faire connaître son œuvre. Constituez-vous un réseau d'auteurs, de chroniqueurs et de lecteurs via ce média. De mon expérience, Twitter marche 3 à 4 fois mieux que Facebook, donc ne passez pas à côté.
Petite astuce sur ce point : n'hésitez pas à laisser un petit mot à la fin de votre livre en indiquant où les lecteurs peuvent vous retrouver sur les réseaux sociaux. Ça ne mange pas de pain.

b) Les chroniqueurs.

Avoir des chroniqueurs qui vous suivent, c'est bien. Mais c'est encore mieux s'ils parlent de vous. Il y a un outil vraiment génial qui est sorti dernièrement et qui facilite les services de presse. Je vous conseille fortement de vous y inscrire et de proposer vos SP aux chroniqueurs présents.
Par contre, n'oubliez pas que vous n'êtes pas seul sur terre. Les chroniqueurs ont plein d'auteurs qu'ils adorent et d'autres qu'ils ont déjà prévu de lire. Ne soyez pas frustré de les entendre vous dire d'attendre quelques mois avant qu'ils ne se penchent sur votre cas. Acceptez également leurs critiques. Ils sont habitués à lire et pourront fournir un avis éclairé sur votre texte.

c) Les pubs payantes

Que ce soit sur Facebook ou Twitter, vous avez la possibilité de mettre en avant une de vos publications contre quelques euros. Ça a généré très peu de ventes, personnellement, mais ça a fait venir quelques abonnés ou followers. À vous de voir si ça en vaut le prix.

d) Le contact direct avec les lecteurs

Que ce soit sur les réseaux sociaux ou lors de salons littéraires, entrer en contact direct avec vos lecteurs est primordial. J'irai même jusqu'à dire que c'est la partie la plus importante (et jouissive) de l'activité d'auteur.
Les gens qui ont apprécié votre œuvre voudront en savoir plus sur vous, sur vos projets à venir et surtout discuter de ce qu'ils ont ressenti ou compris en lisant votre texte. À moins d'avoir des millions de fans (ce qui m'étonnerait vu que vous êtes débutant 😉 ), rendez-vous disponible pour tout échange avec eux. C'est instructif et vraiment génial, vous verrez.


Voilà, je pense avoir fini avec ce petit guide. N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous pensez que j'ai oublié quelque chose ou si vous souhaitez plus de précision sur certains points.
Après tout, je suis moi-aussi un auteur débutant et ce guide n'a, au final, pas d'autre raison d'être que de vous faire partager ma petite expérience dans le domaine.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ces auteurs autoédités aigris

Bilan du salon de Kercabellec 2017