Faut-il tout publier ?

C'est un sujet que j'ai abordé à plusieurs reprises sur Scribay et que j'essaie de garder en tête à chaque fois que j'écris. Alors bien sûr, je vais rester dans le contexte d'un auteur qui publie ses textes, gratuitement ou contre rémunération, mais ça pourrait s'appliquer un peu à tout, comme les réseaux sociaux par exemple.

Faut-il tout publier ?

C'est vrai, la question n'est pas idiote. Elle sous-entend pour l'auteur de se poser la question de la pertinence de ce qu'il publie. Sous prétexte d'avoir accès aujourd'hui à des plateforme de diffusion, doit-on réellement rendre publique chacune de nos créations ?
Cette question, simple en apparence, soulève en fait un sujet un peu plus profond, je pense. La question de la pertinence, dont j'ai déjà parlé au-dessus, mais surtout de la démarche artistique.

Après tout, n'importe qui peut prendre une feuille et un crayon pour y coucher une histoire qui lui vient en tête. Cela justifie-t-il de rendre ce texte public ? Cela fait-il de lui un artiste ? Faut-il être un artiste pour publier ? Je m'interroge sincèrement sur ces questions.

Prenons l'exemple d'une personne lambda qu'on appellera Camille (me demandez pas pourquoi, j'aime ce prénom, voilà tout ^^). Camille est adolescente, adore les histoires de vampires YA (Young Adult) et se lance dans une fan-fiction de Twilight en y ajoutant un nouveau personnage qui sera son incarnation dans l'histoire. En gros, elle se fait un gros kif / fantasme en s'imaginant dans une histoire qu'elle adore. Doit-elle publier ?

Voyez-vous où je cherche à en venir ? Toute histoire est-elle bonne à être partagée ?
Être auteur, ou écrivain dans ce cas-ci, n'exige-t-il pas de la personne d'avoir une certaine démarche ? Une exigence ? Un propos ? Une vision ? Un savoir-faire ?
Écrire pour soi est-il suffisant ?

Si vous êtes auteur, voire gros lecteurs de sites communautaires d'auteurs, vous connaissez ce problème : la pullulation (j'aime ce mot :P) de textes / fan-fictions bourrés de fautes et aux contenus plus que vides. Ces textes méritent-ils vraiment d'être partagés ?
Je ne remets évidemment pas en question le fait de les écrire. Libre à chacun de s'exprimer comme il le sent. Mais les publier ?

On m'a souvent sorti l'argument de la "liberté d'expression". Mais je repose la question : Sous prétexte d'avoir accès aujourd'hui à des plateforme de diffusion, doit-on réellement rendre publique chacune de nos créations ? Est-ce qu'au final, voir des gens écrire sans se poser la question de la pertinence n'est-il pas en train de noyer/altérer la démarche artistique littéraire ? Est-ce une évolution du média ? De l'art lui-même ? Faut-il s'adapter ? Lutter ? S'interroger ?

Pas simple, tout ça...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ces auteurs autoédités aigris

Petit guide pour auteurs indés débutants

Bilan du salon de Kercabellec 2017